Concentration, restructurations, nouveaux usages de consommation, marchés de compétition inédits, explosion numérique… Jamais les entreprises n’ont été prises dans un tel mouvement de mutations à la fois concomitantes et intégrées. Face à ce flux devenu structurel, leur capacité d’adaptation devient un ressort objectif de compétitivité et de pérennité. Pour mieux expliquer et défendre des transformations parfois douloureuses, beaucoup se rangent derrière un même mot d’ordre : « la conduite du changement ». En faisant de l’organisation la clé d’entrée de leurs modèles futurs, elles peuvent inverser la logique et mettre en oeuvre des approches globales, collaboratives et performantes.

Réguler les usages, stimuler l'innovation, équiper les acteurs : le numéro de janvier - février - mars "Numérique et conditions de travail : les enjeux d'une transformation en marche" de Travail & Changement, est en ligne et téléchargeable sur notre site !

Face aux problèmes récurrents de l'insertion et du maintien en emploi, la formation professionnelle en situation de travail suscite un regain d'intérêt auprès des partenaires sociaux et des pouvoirs publics. À la faveur d'une expérimentation initiée par le ministère du Travail, elle pourrait même devenir un format de référence dans les plans de formation. À condition que les entreprises adaptent leurs organisations du travail.

Maintien dans l’emploi, égalité professionnelle, démarche globale : le numéro de juillet-août-septembre "Travailler avec une maladie chronique évolutive" de Travail & Changement est en ligne !

 

Entre contraintes économiques et changements sociétaux, les trois fonctions publiques vivent une profonde mutation. Devant les tensions croissantes et la perte de repères ressentie par les agents, la question des conditions de travail et de la qualité de vie au travail s’impose.

Le besoin de réinitier des temps de débat dans les entreprises n'est plus contesté. La mise en œuvre d'espaces de discussion coconstruits, centrés sur l'expérience du travail, constitue un levier intéressant d'innovation sociale et d'action sur les organisations

Telle qu’elle est actuellement envisagée, la pénibilité est largement abordée sous l’angle de la compensation. Mais cette approche peut freiner l’ouverture d’une réflexion de fond de soutenabilité du travail, dans une logique de prévention et d’anticipation.

On les appréhende comme un ensemble, mais la réalité des très petites entreprises, celles de moins de dix salariés, est plurielle. Aussi les enjeux en matière de conditions de travail réclament-ils de nouvelles approches, plus globales, territoriales et pragmatiques.

Longtemps réduite à l'équation vie professionnelle-vie familiale, la question de la conciliation des temps appelle une vision plus systémique, prenant en compte les dimensions temporelles liées à l'entreprise, à ses marchés, à ses salariés et aux territoires. C'est le « compromis temporel », une grille de lecture à plusieurs dimensions élaborée par l'Anact.

Dépasser ses horaires en permanence, travailler le soir et le week-end, ne pas prendre ses congés, venir au travail même malade... autant de signes du présentéisme. La présence excessive au travail est un symptôme de dysfonctionnement qu'il faut apprendre à décrypter...

Contactez-nous !