Définitions - La démarche concertée

Une démarche concertée est une démarche co-construite par les représentants de la direction et les représentants du personnel. En fonction de la taille de votre entreprise et de ses systèmes de gouvernance, cette concertation mobilise différents acteurs : un CHSCT, un comité de direction, les organisations syndicales, un conseil d'administration, des délégués du personnel, des salariés volontaires si carence de représentants ... en tout cas a minima un binôme paritaire.

Le choix d'une démarche concertée n'est pas que politique : c'est surtout un choix d'efficacité pour conduire le changement et mener à terme un projet par l'appropriation par tous. Ce constat est issu du terrain : une démarche menée unitéralement par une direction ou par les représentants du personnel a du mal à être reconnue comme légitime par l'autre partie et aboutie rarement à un plan d'action suivi par les différents acteurs. Autant de perte d'énergie, de temps, d'argent sans améliorer performance et satisfaction au travail.

Il est donc important de se mettre d'accord entre direction et représentants des salariés sur les intentions et sur les objectifs des uns et des autres. Un accord de méthode peut permettre de formaliser le projet qui démarre, en indiquant qu'il cherche à répondre à l'ensemble de ces objectifs et que les parties prenantes se donnent les moyens d'une concertation.

Cette concertation se situe essentiellement au niveau du pilotage de la démarche. Cette dernière est au maximum de son efficacité si elle associe dans sa mise en œuvre les salariés concernés par le projet. Elle devient alors "participative".

La concertation n'est pas prévue par la loi (contrairement à la négociation*). Elle traduit la volonté du dirigeant d'impliquer pleinement les salariés à l'organisation de travail, développant ainsi leur implication dans l'entreprise.

La concertation favorise un mode de relations sociales fondé sur l'écoute et la recherche de compromis entre le souhaitable et le réalisable pour tous ou chacun.

Les modalités d'intervention de l'Aract contribuent à développer la concertation dans la conduite du changement.

 

*La négociation d’une convention ou d’un accord d’entreprise permet d’adapter les règles du code du travail aux spécificités et besoins de l’entreprise. Ce sont, en principe, les délégués syndicaux qui négocient avec l’employeur. En savoir plus

 

 

À lire...

Contactez-nous !