Définitions - Le travail

C'est quoi le travail ?

Le dictionnaire définit le travail comme "l'ensemble des activités manuelles ou intellectuelles exercées pour parvenir à un résultat utile déterminé".

En fait, le mot travail recouvre plusieurs réalités comme nous le montre son usage courant : Il est tour à tour utilisé pour désigner :

  • Les conditions de travail (travail pénible, travail de romain....),
  • Le résultat du travail (travail ni fait ni à faire, un travail d'orfèvre...)
  • Ou l'activité même de travail (faire son travail, un travail minutieux, être débordé de travail...).

La plupart de ces expressions peuvent désigner selon le contexte de la phrase, l'une ou l'autre des trois réalités que nous venons d'évoquer. Cela manifeste tout simplement leur unité fondamentale. L'activité, les conditions et le résultat de l'activité n'existent pas indépendamment les uns des autres. Le travail est l'unité des trois.

Comment regarder le travail ?
Ce film vous donne un éclairage pour comprendre et regarder le travail.
Il est segmenté en 4 étapes :
- regarder le travail
- recueillir le point de vue de ceux qui l'exercent
- écouter l'explication du travail et croiser les façons de faire
- mesurer les enjeux et la notion du travail bien fait !

Définitions - Les conditions de travail

L'expression "conditions de travail" désigne un "ensemble de faits dont dépend le travail". Sans ces "faits", le travail n'est pas possible.

Reste à définir ces faits...

Plus que des faits, il s'agit des conditions dans lesquelles le travail peut être réalisé.

On peut les classer en 4 grandes familles :

  • L’organisation, les moyens et le cadre du travail : Organisation du travail, charge de travail, quantité, normes, qualité, répartition des fonctions, statut, formation, intégration, parcours professionnels, management, espaces de travail, temps de travail, moyens de communication, outils,….
  • Les exigences des salariés : Sens du travail, autonomie, reconnaissance, qualité du travail, marges de manœuvre …
  • L’environnement de l’entreprise et du travail : Stratégie de l’entreprise, gouvernance, nombre et fréquence des changements, modes d’association aux changements, sens donné au changement …
  • Les relations professionnelles : Possibilité de soutien, état du collectif, relations aux collègues, à l’encadrement, types et formes de relations aux personnes extérieures …

La combinaison de ces éléments détermine les conditions de travail.

En savoir plus :

 

Comment regarder le travail ?
Ce film vous donne un éclairage pour comprendre et regarder le travail.
Il est segmenté en 4 étapes :
- regarder le travail
- recueillir le point de vue de ceux qui l'exercent
- écouter l'explication du travail et croiser les façons de faire
- mesurer les enjeux et la notion du travail bien fait !



4 étapes pour comprendre le travail : la... par ARACT-PaysdelaLoire

Définitions - L'Homme au Travail


L'Homme qui travaille n'est pas un exécutant. Monique Noulin* le définit comme un "opérateur", c'est-à-dire un homme, une femme qui :

  • Gère des contraintes,
  • Apprend en agissant,
  • Adapte son comportement en fonction de son état de santé physique, physiologique, psychique et psychologique,
  • Adapte son comportement aux variations de la situation de production (panne de machine, rupture de produit, appel téléphonique qui interrompt une activité, collègue absent...),
  • Décide des meilleures façons de procéder,
  • Invente des trucs, a des tours de main.

Bref, l'Homme au travail est constamment dans l'action, à la recherche du meilleur compromis entre sa santé, son épanousissement, les compétences nécessaires à déployer, son intérêt au travail... et l'atteinte des objectifs (qualité, délais, efficacité).

 

"Toute conduite humaine a un sens"


Tout le travail ne se voit pas. Seuls les comportements et les résultats de l'activité se voient. Pour réaliser la tâche, atteindre les objectifs fixés en fonction des moyens de travail mis à disposition, l'opérateur reçoit des informations, mobilise ses sens (vision, audition, toucher...). Le système nerveux intègre ces éléments et les traite (il va détecter, identifier, rechercher, comparer, interpréter et décider en fonction de son expérience, de ses apprentissages, de sa mémoire, de régulations avec ses collègues...) pour agir. On peut alors voir les actions (posture, gestes, communication, déplacements) qui permettent d'atteindre les objectifs.

* in Ergonomie, Editions Octarès, 2002


 

Définitions - La démarche concertée

Une démarche concertée est une démarche co-construite par les représentants de la direction et les représentants du personnel. En fonction de la taille de votre entreprise et de ses systèmes de gouvernance, cette concertation mobilise différents acteurs : un CHSCT, un comité de direction, les organisations syndicales, un conseil d'administration, des délégués du personnel, des salariés volontaires si carence de représentants ... en tout cas a minima un binôme paritaire.

Le choix d'une démarche concertée n'est pas que politique : c'est surtout un choix d'efficacité pour conduire le changement et mener à terme un projet par l'appropriation par tous. Ce constat est issu du terrain : une démarche menée unitéralement par une direction ou par les représentants du personnel a du mal à être reconnue comme légitime par l'autre partie et aboutie rarement à un plan d'action suivi par les différents acteurs. Autant de perte d'énergie, de temps, d'argent sans améliorer performance et satisfaction au travail.

Il est donc important de se mettre d'accord entre direction et représentants des salariés sur les intentions et sur les objectifs des uns et des autres. Un accord de méthode peut permettre de formaliser le projet qui démarre, en indiquant qu'il cherche à répondre à l'ensemble de ces objectifs et que les parties prenantes se donnent les moyens d'une concertation.

Cette concertation se situe essentiellement au niveau du pilotage de la démarche. Cette dernière est au maximum de son efficacité si elle associe dans sa mise en œuvre les salariés concernés par le projet. Elle devient alors "participative".

La concertation n'est pas prévue par la loi (contrairement à la négociation*). Elle traduit la volonté du dirigeant d'impliquer pleinement les salariés à l'organisation de travail, développant ainsi leur implication dans l'entreprise.

La concertation favorise un mode de relations sociales fondé sur l'écoute et la recherche de compromis entre le souhaitable et le réalisable pour tous ou chacun.

Les modalités d'intervention de l'Aract contribuent à développer la concertation dans la conduite du changement.

 

*La négociation d’une convention ou d’un accord d’entreprise permet d’adapter les règles du code du travail aux spécificités et besoins de l’entreprise. Ce sont, en principe, les délégués syndicaux qui négocient avec l’employeur. En savoir plus

 

 

À lire...

Contactez-nous !