S'accorder sur la démarche et communiquer sur le projet

Les retours d'expériences d'entreprises confirment combien la communication interne est indispensable pour la réussite d'un projet d'amélioration des conditions de travail. Elle favorise l'adhésion et la mobilisation de l'ensemble des salariés de l'entreprise et explique et clarifie le rôle et les missions de chacun.


L'EMPLOYEUR DEVIENT LE RESPONSABLE DE COMMUNICATION DU PROJET !

  • Seul l’employeur est en capacité d’impulser la démarche en interne et de lui donner toute sa légitimité.
  • Le groupe de travail qu’il aura mandaté pour effectuer cette démarche pourra lui apporter des éléments pour sa communication.
  • L’employeur s’appuie sur son encadrement intermédiaire pour relayer la communication auprès de l’ensemble de ses salariés dans le cadre d’une démarche concertée avec les instances représentatives du personnel (IRP : DP, CHSCT).

 

Dans la phase de préparation de la démarche

L’employeur communique :

  • Auprès des IRP pour les informer, avoir leur avis et lancer la démarche, valider et mandater le groupe de travail.
  • Auprès de l’encadrement afin de répondre à d’éventuelles craintes et pour qu’il laisse des marges de manœuvre aux membres du groupe de travail.
  • Auprès des salariés pour leur donner de la visibilité sur le groupe de travail, ses objectifs et sur leur mission couverte par la confidentialité.

 

Dans la phase de prolongement de la démarche

L’employeur communique :

  • Auprès des IRP pour les informer :

- des résultats, obtenus par le groupe de travail et des actions d’amélioration qu’il a retenu,
- et valider les modalités de suivi et de poursuite de la démarche.

  • Auprès de l’encadrement pour donner de la visibilité sur les actions inscrites dans le programme annuel de prévention des risques professionnels.
  • Auprès de tous les salariés pour donner de la visibilité sur les actions qui seront mises en place.

 

Les supports de communication interne

L’employeur utilise les supports habituels de l’entreprise :

  • Soit oralement, auprès des salariés lors de réunions d’équipe ou de réunions d’information, auprès de l’encadrement via le comité de direction.
  • Soit par écrit, par exemple dans une lettre mensuelle.
  • Et auprès des instances CHSCT (au cours d’une réunion trimestrielle ou lors d’un CHSCT extraordinaire) et lors des réunions de DP.

 

Contactez-nous !