Aujourd'hui généralisée, la sous-traitance évolue, avec le développement d'une organisation « en cascade ». Pour rendre ce système durable et assurer la qualité du travail, il est nécessaire d'articuler aspects techniques et sociaux en éclairant un paramètre essentiel : les conditions de travail.

Si l'accès des jeunes à l'emploi est souvent repensé, rien n'est réellement imaginé pour les accompagner lors des premiers pas au travail.Les jeunes, une génération en mal d'engagement dans le travail ? C'est ce que laisserait croire le sens commun, alors qu'ils détiennent des atouts qui ne demandent qu'à être valorisés. Pour aviver leur potentiel d'investissement et préserver leur santé, une voie encore peu explorée : les accompagner dans leur travail en donnant du sens à leur activité.

Organisations du travail remodelées par la mondialisation, les accélérations technologiques... les enjeux liés aux conditions de travail sont au coeur de l'actualité. Ces dernières décennies ont vu le travail s'intensifier: objectifs rehaussés, rythmes accélérés, obligations de résultats... avec, à la clef, sa désincarnation, très souvent mal vécue.

Les services à la personne sont en plein essor et sans doute à un virage important de leur histoire. Le secteur – qui a régulièrement créé des emplois depuis 2005 – connaît un développement inédit, grâce à la création du chèque emploi service universel (Cesu), de l'Agence nationale des services à la personne (ANSP), de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), de la prise en compte du risque dépendance... Constitué en tant que tel, ce secteur est jeune. Il évolue et se structure.

Penser la santé au travail sous l'angle de sa promotion n'est pas mince affaire, tant cette démarche demande une véritable révolution dans la façon d'aborder les différentes problématiques concernées. Une réflexion à mener très en amont pour gagner sur le double front du bien-être du salarié et de l'amélioration de la production en reconsidérant la relation entre travail et santé.

Et si à côté de la région, du département, des communautés de communes et des diverses circonscriptions administratives, le territoire avait son rôle à jouer ? Entité multiforme, il apparaît comme l'un des acteurs majeurs de l'amélioration des conditions de travail. Sans oublier son impact positif sur le cadre de vie du travailleur citoyen.

Avec l'âge légal de la retraite repoussé à 62 ans, l'aménagement des conditions de travail et des parcours est devenu nécessaire. Dans cet esprit, les réflexions menées sur la situation des seniors impliquent la prise en compte systématique de tous les âges. Un cheminement qui peut s'opérer en envisageant trois leviers d'action.

Face aux profondes mutations du monde du travail, nombre d'entreprises se trouvent démunies. Parmi elles, les PME s'avèrent les plus fragiles, sans outils appropriés. Dans ce contexte, l'accompagnement cherche de nouvelles formes, pour s'adapter aux problématiques de chacune et l'aider à se doter d'outils et d'organisations performants.

En quelques décennies, avec la montée en puissance des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), le travail s’est de plus en plus déporté hors de l’entreprise, rendant plus floue la frontière entre vie privée et vie professionnelle. Autant de changements qui définissent de nouvelles manières de travailler et de nouvelles articulations des temps.

Si l'on ne veut pas faire de la qualité de vie au travail un artifice RH, sans enjeu réel d'amélioration de la performance et des conditions de travail, elle doit être mesurée par des indicateurs significatifs. Une gageure en somme, puisqu'il s'agit de définir descritères qui reflètent la réalité de la vie au travail dans toutes ses dimensions et sa complexité, tant du point de vue de la performance du travail que du bien-être physique, mental et social qu'il procure.

Contactez-nous !