Outils

Promotion de la santé : un nouveau regard sur le travail

Penser la santé au travail sous l'angle de sa promotion n'est pas mince affaire, tant cette démarche demande une véritable révolution dans la façon d'aborder les différentes problématiques concernées. Une réflexion à mener très en amont pour gagner sur le double front du bien-être du salarié et de l'amélioration de la production en reconsidérant la relation entre travail et santé.

Ce numéro de Travail & Changement est disponible en téléchargement sur le site de l'Anact

Santé au travail : pour une approche pluridisciplinaire

Mailler les expertises et les compétences pour mieux prévenir les risques professionnels (comme les TMS, troubles musculosquelettiques) : c’est l’objectif de la pluridisciplinarité, une approche de la santé au travail qui fait son chemin depuis l’accord des partenaires sociaux signé en 2000. Organisationnelle, technique et médicale, l’approche pluridisciplinaire se construit encore pour outiller efficacement les entreprises.

Ce numéro de Travail & Changement est disponible en téléchargement sur le site de l'Anact

Face aux RPS, les entreprises ont mesuré les limites des approches de prévention centrées sur l’individu et sur des batteries d’indicateurs quantitatifs. Ce guide ouvre de nouvelles perspectives s’éloignant de la seule gestion des effets. Il propose de s’attaquer aux causes profondes des RPS : le travail et son organisation.

Son ambition ? Aider à réduire la tension entre les contraintes et les ressources nécessaires pour réaliser un travail de qualité.

Porter un tel objectif suppose de s’intéresser de près au travail et à ses conditions d’exercice. Il faut de la méthode et des outils. Ce guide permet de passer à la pratique. Il livre des outils innovants comme le modèle C2R d’analyse des risques psychosociaux ou encore les situations-problème pour identifier et comprendre les difficultés du travail, mais aussi dégager des marges de manoeuvre et d’amélioration.

Ce guide fait aussi la part belle aux conditions du dialogue social et de la coopération entre les acteurs nécessaires sur le sujet des RPS. Sans ces deux piliers, bien des entreprises armées des meilleurs outils ont abandonné… Il faut donc là aussi de l’organisation, de la formalisation pour la conduite même du processus de prévention. Chaque étape de la démarche spécifique aux RPS est détaillée dans cet ouvrage : du diagnostic au plan d’actions et jusqu’au Document Unique. Enfin, des propositions précises sont faites pour insérer durablement la question du travail dans les stratégies d’entreprises, seul moyen pour concilier le développement de la santé des salariés et l’efficacité des organisations.

Agir sur... Les risques psychosociaux : outils et méthodes pour réguler le travail est en vente au prix de 17€.

Vous pouvez commander cet ouvrage sur le site de l'Anact

Le réseau Anact-Aract a développé un outil de compréhension de l'organisation du travail, de ce qui se joue dans le travail et peut être générateur de tensions excessives à l'origine du stress au travail ...

La démarche de prévention des risques psychosociaux est une démarche concertée, de la construction à la conduite dans la durée. Elle associe représentants de la Direction et représentants du Personnel.

C'est également une démarche participative : si nous ne partons pas de la perception des collectifs vis-à-vis du travail, nous ne sommes pas dans une démarche de prévention de leur risque psychosocial. (Revoir la définition du risque psychosocial)

Il s'agit d'utiliser une méthode centrée sur le travail, sur l'organisation. L'objectif étant de repérer quelles sont les situations concrètes de travail qui posent difficulté aux collectifs pour mener à bien leur mission ; déterminer les facteurs de contraintes et les facteurs de ressources. (Voir le modèle des tensions / régulations)

La première phase est essentielle : débattre, échanger, se former sur le sujet, réaliser un premier état des lieux partagé et surtout, se mettre d'accord sur l'ensemble de la méthode, sur la communication autour de la démarche et sur les boucles de validation successives. De la qualité de cette première phase, dépend la réussite de la démarche.

Le caractère itératif de la démarche est également essentiel : il est important de garder la maîtrise de la démarche, de démarrer modestement sur le nombre de situations problèmes identifiées pour surtout aller jusqu'à l'action. Après l'évaluation des actions mises en œuvre, il faut relancer la démarche pour actualiser les situations à risque psychosocial.

Vous pouvez télécharger directement le modèle d'intervention du réseau Anact-Aract ici