Vous êtes iciAccueil»Témoignages d'entreprise»Diversité des populations au Travail»Valoriser le savoir-faire de l’expérience des «seniors»

Valoriser le savoir-faire de l’expérience des «seniors»

Évaluer cet article
(0 Votes)

Ce dirigeant a eu l’idée de concevoir une organisation capable d’apporter des réponses satisfaisantes à la fois aux entreprises utilisatrices mais aussi aux salariés vieillissants susceptibles de développer des compétences dans sa spécialité. Il recrute des experts seniors, spécialistes du développement, de la conception, de la maintenance et du conseil… pour des missions "in situ", chez les clients. Une façon intelligente de réinjecter de l'intelligence et de l'expérience dans le tissu économique. Présentation.

 

Créée en 2007 pour répondre aux besoins croissants des PME en matière d’expertise hydraulique alors même que ces PME ne trouvaient pas sur le marché les compétences dont elles avaient besoin, In Situ connaît depuis un fort développement dans un environnement de crise. Le dirigeant a mis en place une structure légère et une organisation souple lui permettant de répondre avec beaucoup d’efficacité et de souplesse à des missions de courtes, moyennes voire longues durées (plusieurs mois) sur l’ensemble du territoire national.

 

Demande de l'entreprise

 

Au cours de l’été 2009, In Situ, ayant été repérée par l’Aract des Pays de la Loire comme ayant une pratique intéressante en matière d’emploi des seniors, a été rencontrée (direction et salariés de tous âges) et « étudiée » dans l’objectif d’en tirer des enseignements de leur expérience.

 

Démarche

 

Fort de son expérience professionnelle dans le domaine de l’hydraulique, le dirigeant créateur d’In Situ, fait plusieurs constats:

  • Un besoin croissant des PME en matière de compétences en hydraulique aussi bien en conception qu’en maintenance d’équipements et de matériels.
  • Le manque de formations sur cette spécialité au croisement de la mécanique, de l’électricité.
  • Un nombre important de salariés de plus de 50 ans expérimentés dans cette « discipline » soit sur le départ( en retraite), soit inactifs (retraités, chômeurs…) ou employés dans des activités qui ne correspondent pas ou peu à cette expertise.

 

Il a alors l’idée de concevoir une organisation capable d’apporter des réponses satisfaisantes à la fois aux entreprises utilisatrices, aux salariés vieillissants et plus globalement susceptible de développer des compétences dans cette spécialité. In Situ met à disposition des PME des compétences d’expertise en hydraulique pour réaliser des missions diverses qui vont de la conception de matériel à la formation, en passant par la maintenance. Ces prestations sont réalisées par des « experts » (plus d’une quarantaine) qui œuvrent pour le compte de l’entreprise sur le plan national, voire à l’étranger, sous différents statuts (indépendant, autoentrepreneur…), en fonction de leur situation. Tous âgés de plus de 50 ans, ils ont acquis une grande expérience professionnelle dans des postes de développement, de maintenance, de conseil… mais aussi de dirigeants. Avant de travailler pour In Situ, ces experts étaient soit en retraite ou en pré-retraite, soit au chômage ou ayant quitté leur entreprise parce qu’ils ne s’y trouvaient plus bien ou dans de mauvaises conditions (non reconnus, exerçant un métier ou une activité qui ne correspondait plus aux compétences développées).

 

L’organisation est basée sur une répartition précise des rôles et activité : les « experts » réalisent la mission et In Situ s’occupe de tout le reste. Elle agit comme une société de portage mais offre un service beaucoup plus large. Elle se charge de tout ce qui ne relève pas de l’expertise. Pour apporter ce « confort » l’entreprise dispose d’une équipe légère (une dizaine de salariés en CDI) pour les fonctions administratives classiques et quelques spécialistes (informatique, communication, ingénierie de la formation et pédagogie).

Un point fort de l’entreprise est la qualité et les moyens mis en œuvre pour développer et animer un esprit de cohésion et de coopération. En effet, il existe de multiples outils collaboratifs, des ressources documentaires mais aussi des dossiers et autres fichiers à disposition. Tout est organisé pour favoriser des coopérations régulières entre les différents experts mais aussi entre les experts et l’équipe permanente (exemple : développement et mise en place d’action de formation). Une animation permanente est réalisée par le dirigeant, des actions sont proposées pour mettre à profit et partager de nouvelles compétences développées dans les missions, et enfin chaque trimestre, des « conventions » sont organisées sur un thème spécifique, réunissant tous les salariés.

 

Bilan

 

Quand on interroge les salariés, on entend de façon redondante «le plaisir de travailler», «l’impression de renaître». « Quand je travaillais dans l’entreprise X, j’avais en permanence mal au dos… », nous dit un salarié, « maintenant, je n’ai plus mal et je fais ce que j’aime faire ».
Chacun retrouve un nouveau sens dans la mise en œuvre de ses compétences. Mieux, chacun se rend compte qu’il peut développer de nouvelles compétences dans son engagement dans l’action et souvent à sa propre surprise personnelle et avec étonnement. Ainsi, plusieurs experts ont mis au point avec l’aide de l’entreprise des « petits carnets du génie », dans lesquels sont donnés des « trucs et astuces » du terrain pour calculer, résoudre des difficultés… autant de savoir-faire tirés de l’expérience.

 
Chacun, dans cette dynamique, utilise et développe ses compétences, lesquelles, bien souvent, avaient été banalisées, ignorées ou décrédibilisées dans des expériences passées. Chacun se sent reconnu chez les clients, dans l’entreprise, face à ses collègues et se reconnaît lui-même compétent.

Affiner la recherche

Contactez-nous !