Vous êtes iciAccueil»AGIR»Santé au Travail»Prévenir les TMS»Les facteurs de risques

Les facteurs de risques

Évaluer cet article
(1 Vote)

Les connaissances scientifiques sur les facteurs de risques et sur le rôle déterminant du travail dans le développement des pathologies sont aujourd’hui bien établies et partagées par tous les préventeurs.

Même s’il convient de tenir compte des caractéristiques individuelles des salariés (âge, état de santé, histoire individuelle…), les TMS résultent principalement d’une combinaison de plusieurs facteurs de risques :

  • Les facteurs de risques biomécaniques (répétitivité des gestes, effort excessif, les postures et angles articulaires extrêmes). L’exposition au froid et aux vibrations constitue un facteur aggravant.
  • Les facteurs psychosociaux (la façon dont le travail est perçu par les salariés) tels que l’insatisfaction au regard d’un travail monotone, la tension engendrée par la pression du temps, le manque de reconnaissance, le vécu de relations sociales dégradées ou l’ insécurité de l’emploi… jouent aussi un rôle important dans l’apparition des pathologies.

Dans chaque entreprise, la combinaison des facteurs de risques est différente ; elle exige donc une appréhension particulière des situations de travail.

Pour pouvoir réduire le risque, il faut identifier les liens entre les facteurs de risques (efforts, répétitivité, stress…) et leurs causes (conception d’équipement, outils, organisation du travail…) qui caractérisent la situation. Il est bien évidemment difficile d’établir des liens, a priori. Parmi la liste des causes présentées sur le schéma ci-après, certaines seront plus ou moins structurantes selon la situation pathogène considérée.

Affiner la recherche

Baromètre social

Contactez-nous !