Vous êtes iciAccueil»AGIR»Populations au Travail»Prévention de la pénibilité»Conduire un autodiagnostic "pénibilité" avec le double regard : employeur/salarié

Conduire un autodiagnostic "pénibilité" avec le double regard : employeur/salarié

Évaluer cet article
(0 Votes)

L'ORST (Observatoire Régional de la Santé au travail) du Limousin propose aux entreprises et organismes de toute taille un outil gratuit d'autodiagnostic de la pénibilité. A partir d'éléments objectifs et partagés, il permet aux employeurs et aux salariés de travailler ensemble sur la prévention.

Un outil conçu pour des non-experts

Simple d'utilisation et mis à disposition des entreprises, des salariés, des préventeurs et des services de santé au travail, l'outil proposé par l'ORST permet de mesurer les niveaux de pénibilité présents dans toute entreprise ou organisme, quels que soient sa taille (ex : TPE) et son secteur d'activité. Il permet la capitalisation des données recueillies et offre une lecture immédiate des résultats et des préconisations éventuelles qui en résultent.

A utiliser en 4 étapes

Tout employeur qui souhaite se lancer peut donc le faire dès aujourd'hui. Une fois connecté à l'adresse www.orst-limousin.fr, il lui faut lire et valider la Charte d'utilisation de l'outil puis s'inscrire pour obtenir son identifiant entreprise. Quelques champs obligatoires sont ensuite à renseigner. Ces informations recueillies permettent à terme la capitalisation et l'analyse des données par secteur d'activité, par effectif, par code risque.

Le diagnostic à proprement parler peut alors commencer.
Il s'effectue en 4 étapes :

1) Déterminer le double regard pour conduire l'autodiagnostic : entreprise - opérateur. Il s'agit là d'associer l'employeur ou son représentant et un(e) Opérateur (trice) pour s'enrichir d'un double regard. Le respect de ce-dernier est important et constitue un facteur de réussite du diagnostic

2) Etape primordiale, l'employeur choisit avec les salariés les postes à investiguer en fonction des échanges préalables sur la pénibilité. La réponse commune à ces questions doit faciliter le dialogue pour appréhender la pénibilité.

  • Qu'est-ce qui fait, de votre point de vue, qu'un travail est pénible ?
  • Quelles sont les situations ou postes de travail pénibles. au sein de votre entreprise ?
  • Qu'est-ce qui rend, de votre point de vue, ces situations pénibles ?
  • Qu'est-ce qui les rendrait moins pénible ?

3) Cinq questionnaire et un tableau d'indicateurs sont ensuite à remplir à deux, employeur ou son représentant et un(e) Opérateur (trice)

4) Une fois le questionnaire rempli et validé, les résultats sont retournés sous une forme très visuelle de tachymètres qui renseignent sur le niveau de pénibilité identifié dans l'entreprise : faible, acceptable, élevé, fort. Chaque résultat obtenu étant accompagné de préconisations.

Une approche originale, un objectif sous-jacent

L'approche retenue pour la construction de ce questionnaire a été d'aborder le diagnostic sous trois angles :

Les paramètres mesurables
Il s'agit de critères qui peuvent faire l'objet de mesures objectives à l'aide d'équipements spécifiques (ex : nombre de kilomètres parcourus, poids soulevés, etc.)

Les paramètres observables
Il s'agit de critères plus liés à l'activité réelle du salarié, qui permettent de mettre en évidence les adaptations possibles des postes, notamment d'un point de vue ergonomique.

Les paramètres induits
Ils sont liés directement à l'entreprise, en conséquence de différents degrés de pénibilité avec des effets réels et constatés sur l'absentéisme, le taux d'accidentologie, de gravité, de perte de qualité, par exemple.

Mais au-delà de la simple formulation d'un questionnaire ou d'un diagnostic, l'esprit de cet outil est bien d'ouvrir le dialogue sur la pénibilité dans l'entreprise : faire se rencontrer lors d'un instant privilégié d'échange, l'employeur (ou son représentant) et le salarié autour de cette question cruciale.
Accéder à l'outil d'autodiagnostic

Les limites de l'outil

La conception de l'outil est antérieure à la publication des textes de Loi de 2010 et décrets d'application concernant la pénibilité. Cet outil ne s'inscrit donc pas (a priori) dans ce contexte. Il peut permettre d'objectiver des situations mais ne peut servir à constituer une justification ou non d'une obligation légale.

L'ORST Limousin a développé cet outil pour permettre aux employeurs et aux salariés, à partir d'éléments objectifs et partagés, de travailler ensemble sur la prévention de la pénibilité. L'outil ne permet pas une mesure scientifique de la pénibilité, il constitue une approche simple d'un phénomène complexe. Il doit faciliter le dialogue et mettre en évidence les difficultés et leur origine.

En savoir plus :

Contactez à l'ARACT Limousin

Virginie PENOT (Chargée de Mission)

Tel : 05 55 11 05 68 - Courriel : v.penot@anact.fr

Affiner la recherche

Baromètre social

Contactez-nous !